Le regard des autres lorsque vous passez à l’action…

 

Le regard des autres

 

Se lancer dans l’investissement, qu’il soit financier, immobilier, personnel, c’est très vite rencontrer le regard des autres, un regard bien souvent chargé d’émotions diverses, de sentiments à son endroit. En fait, le regard des autres est associable à toute décision congruente et ferme suivie d’une action, qu’il s’agisse ou pas d’investissement.

Pour être par exemple un végétarien sans lactose ni gluten, et qui vit sans télévision, je sais de quoi je parle, j’ai bien de l’expérience en la matière. Chacune de vos décisions suivie d’action, de changement, sera motif d’interprétation par les personnes qui vous sont plus ou moins proches.

 

La famille

 

Le regard des autres, c’est souvent celui des membres de votre famille, et dans celui-ci toutes sortes de sentiments, pas nécessairement positifs. S’il n’est pas impossible qu’un membre de votre famille nourrisse de l’admiration pour votre passage à l’action, les sentiments que vous lirez dans la plupart des regards relèveront bien souvent au choix de :

  • l’incompréhension : mais pourquoi tu fais ça? Pourquoi tu ne continues pas comme tu le faisais jusqu’ici?
  • la peur : ça ne marchera pas, tu te rends compte des risques que tu prends?
  • la jalousie : pas facile à illustrer tant elle peut prendre des formes différentes…
  • la dissuasion : si c’était si facile ça se saurait, d’autres l’auraient fait…
  • etc…
Dans le regard des autres, la peur se retrouvera chez les personnes qui vous aiment avant tout


La peur qu’exprime parfois vos proches n’est jamais que l’expression de leurs propres freins psychologiques

 

S’agissant des personnes qui expriment avant tout de la peur pour vous, la pédagogie ne vous permettra pas toujours de lever cette peur. Les mamans d’entrepreneurs passent parfois des semaines à mal dormir. Mais dans tous les cas, il convient d’accueillir ces expressions de peur comme les freins psychologiques que vos proches hébergent en eux depuis leur enfance. Et se rappeler que des freins psychologiques, nous en avons tous.

 

Un exemple?

 

A titre d’exemple, j’ai une personne dans ma famille qui, à l’évocation du nom de la ville où notre société a investi ses deux premiers immeubles, s’est exclamé au cours d’un repas de famille : « il n’y a pas de marché locatif là-bas! ». Je n’étais pas présent à cette réunion de famille car j’étais précisément occupé dans la ville en question avec mon père, mais depuis que cela m’a été reporté, je ne sais dans quelle case pleine d’encouragements il faut classer ce propos. En effet, dans la ville en question, 60% des habitants sont locataires. Je veux bien concéder qu’il s’agit d’une ville où le marché du logement est détendu, mais qui y propose des appartements corrects au bon prix, ne connaît quasiment aucune vacance locative. Cela fait d’ailleurs déjà 2 ans que ce sont mes locataires qui paient les emprunts de notre SCI. Bref…

Le regard des autres s'exprime indépendamment de leurs compétences sur le domaine suscitant votre passage à l'action


Ne rien connaître à votre business n’empêchera jamais les autres d’exprimer leur avis…

 

En fait, soyez-en convaincus, le changement quel qu’il soit amènera toujours toutes sortes de réactions, car il renvoie les autres à eux-mêmes, à leur immobilisme, et souvent leur réaction n’est jamais que l’expression de leur propres freins psychologiques. Et quand ce changement concerne l’argent, les réactions sont souvent encore plus exacerbées car notre culture judéo-chrétienne catholique pèse, l’argent est le mal, l’argent est tabou! Il vous faudra être fort dans votre tête et faire le tri parmi ces réactions, sans les laisser vous détourner de vos objectifs. Cette vie vous appartient, c’est la vôtre, il n’appartient qu’à vous seul(e) de décider de votre cheminement sur cette planète.

 

« Se mettre à l’abri »

 

Pour contourner le regard des autres, rien de tel que le choix des sujets de discussion selon vos interlocuteurs. Je m’explique. Avec votre famille, vos amis, vos collègues de travail, privilégiez la discrétion, orientez les discussions vers des sujets neutres. Vous éviterez ainsi de prêter le flan aux jugements à l’emporte-pièce, à la jalousie, et autres sentiments désagréables. Si je vous concède que les discussions s’en verront appauvris, c’est au prix de ces échanges dépassionnés que vous parviendrez à maintenir des relations qui autrement pourraient partir en live.

 

Concernant les curieux positifs

 

Vous devriez bien-entendu trouver parmi vos proches des personnes qui montrent un réel intérêt en vos investissements. Mais s’agissant de ces derniers, vous gagnerez surtout à échanger avec des personnes qui non seulement montrent un intérêt mais qui se sont également engagées sur le même chemin que vous. Elles partageront avec vous leurs expériences, leurs anecdotes, vous permettant d’apprendre à leur contact et de gagner en compétences théoriques bien plus vite que si vous restez dans votre coin, avec pour seuls contacts des personnes incompréhensives. Comme bien souvent, ce sera donc à vous d’agir plutôt que de subir.

 

Et vous, avez-vous une anecdote à raconter sur le regard des autres? Partagez-là dans les commentaires 😉

 

Photos selon leur ordre d’apparition par Kristin Grundler et igorp17

Author: Frédéric

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *